Les Cahiers Vagabonds | Récit #4: Voyage au cœur des spectaculaires chutes d’Iguazù
Voyage, reportages,
1088
post-template-default,single,single-post,postid-1088,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Récit #4: Voyage au cœur des spectaculaires chutes d’Iguazù

> J.1

 

Matinée grise, temps lourd.

C’est sous un ciel bas que nous roulons en direction de la frontière brésilienne.

Check point – Tampon de sortie – Tampon d’entrée – Retour au bus.

Quelques kilomètres nous séparent encore de ces mythiques chutes d’eau.

Arrivée dans la matinée.

 

Le bruit sourd du fracas de l’eau nous dirige au-delà d’un bosquet…

Les chutes d’Iguazù s’offrent à nous, immenses, majestueuses, titanesques.

Le panoramique est grandiose. C’est d’ailleurs ce qui fait la notoriété des chutes de ce côté-ci de la frontière.

De gauche à droite et de droite à gauche, chaque bribe de paysage est à couper le souffle.

DSCF1296

Vue panoramique des chutes, côté brésilien

 

 

Le temps pourrait sembler s’arrêter mais soudain, une pression sur la jambe me fait sursauter. Je baisse les yeux et aperçoit un coati, nullement effrayé par la présence humaine. Au contraire, ces drôles de petites bestioles quémandent de la nourriture, ou plutôt, cherchent à la dérober.

Coati-brun-femelle-variete-fauve

Coati: n.m. Carnivore procyonidé arboricole d’Amérique du Sud,
au museau allongé, à longue queue annelée, vivant en troupes.

 

Curieuses et gourmandes, ces petites créatures déambulent de toute part sur le chemin des chutes et font partie de la riche faune tropicale locale.

DSCF1271

DSCF1282

Coatis

 

 

Un sentier longe les chutes, offrant une vue toujours plus incroyable à chaque pas de plus.

Une fine pluie se met à tomber. Les nuages se confondent avec la brume dégagée par les puissantes chutes.

Spectacle blanc entêtant.

La jungle se perd dans le brouillard, arborant des teintes sombres, presque effrayantes.

DSCF1331

DSCF1363

DSCF1377

DSCF1379

Vues 1 à 4

 

Spectacle fascinant.

Forces de la nature.

Grandeur.

 

> J.2

 

La partie argentine de visite des chutes est bien différente.

De nombreux sentiers, au cœur même de la jungle, nous mènent au plus près de ces monstres d’eau.

DSCF1427

Un oiseau règne en maître au-dessus d’un géant aquatique.

Le temps est instable.

Le ciel enchaîne les bleus et les gris.

DSCF1439

DSCF1460

Soudain, une pluie diluvienne nous mouille jusqu’aux os.

Changement de décor jusqu’à ce que le soleil perce à nouveau, chaud, lumineux.

Des arcs-en-ciel se dessinent dans les vapeurs d’eau de la Garganta del Diablo, ultime étape de notre balade.

Aucun mot ne peut décrire la majesté du lieu.

Culminant les chutes qui s’entendent à 180°, nous ne pouvons qu’admirer sans bruit la masse d’eau jaillir et chuter dans un gouffre sans fin, disparaissant dans les remous et la brume infinis de ce tout majestueux.

IMG_6859

La jungle qui les entoure préserve encore des centaines d’espèces animales et végétales, pourtant en danger face à l’accroissement de la présence humaine. Il faudra donc espérer que cette beauté encore sauvage soit préservée…

 

IMG_6946

 

 

>> Pour voir les chutes en vidéo, c’est par ici

 

 

 

Mélissa Pollet-Villard

Photos: Mélissa Pollet-Villard

 

1 Comment
  • POLLET VILLARD SOPHIE
    Posted at 21:52h, 20 février Répondre

    Tu vis la nature et tu l’aimes…ça se ressent. Jolis croquis et sublimes photos. On attend le prochain rendez-vous

Post A Comment