Les Cahiers Vagabonds | Portrait #3 : Chez Mona à Ushuaia, un canapé dans l’arche de Noé
Voyage, reportages,
1330
post-template-default,single,single-post,postid-1330,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Portrait #3 : Chez Mona à Ushuaia, un canapé dans l’arche de Noé

Il est 18 h, nous venons de poser un pied à Ushuaia. Les logements sont hors de prix, les campings éloignés de la ville. Nous choisissons l’option couchsurfing, un site web de communauté d’aide et de solidarité entre particuliers.

Mona, 54 ans, nous a répondu très vite.

« J’ai déjà 3 jeunes qui sont là mais vous pouvez venir on tirera la table de la salle à manger. Et je vous préviens, j’ai des animaux de compagnie. Rendez-vous dans une heure chez moi. » Réponse surprenante mais convaincante. Nous filons jusqu’à chez elle, à l’extérieur de la ville dans une sorte de HLM.

>> Nos conseils pour faire du stop en Argentine

En nous ouvrant sa porte, cette Fueguina (nom donné aux habitants de la Terre de Feu) de toujours nous présente ses cinq chiennes et ses trois chats. Trois chihuahuas, un gros labrador et un boxer – aussi excité qu’affectueux – partagent les 70 mètres carrés de l’appartement avec trois chats d’intérieur, qui privilégient la touffeur du canapé à la froideur de la fin du monde.

Si on y ajoute Mona et Nico, son fils rugbyman de 16 ans, ça fait déjà du monde. Et si en plus on complète avec cinq jeunes en couchsurfing, imaginez-vous… « Oh ce n’est rien, rit Mona, une fois on en a reçu huit d’un coup. » Et malgré la surpopulation, tout est propre et bien entretenu, la maîtresse de maison ne supportant pas la saleté.

DSCF2736

Mona est un personnage. Déjà arrière grand-mère à 53 ans, elle a six enfants et pas mal de petits-enfants (on n’a pas réussi à déterminer combien). Elle se vante d’avoir près de 5.000 amis sur facebook, de toutes nationalités différentes. Il faut dire que c’est une voyageuse puisqu’elle est chef-cuisinière sur des bateaux de croisière qui naviguent autour du pôle sud et du pôle nord. Elle a pour habitude d’aller balader son mètre soixante-dix et ses nombreux tatouages autour de l’Antarctique et de l’Arctique plusieurs mois par an.

>> Quand un jeune rencontré en stop nous a prêté sa maison pendant une semaine

Lorsqu’elle n’est pas sur un bateau, elle savoure son repos en s’entourant de ses animaux, de sa famille et de voyageurs de toutes nationalités dans son petit appartement. Elle en sort pour partir en montagne faire des randonnées, avec un chihuahua dans le sac à dos. Amoureuse des grands espaces qu’Ushuaia offre autour de la ville, Mona n’est pas avare en conseils et en bons plans quand il s’agit de parler randonnée.

Il faut s’accrocher et presque prendre des notes pour tout suivre car elle nourrit ses explications de quantités de détails minutieux. Mais il faut bien l’avouer, cela doit être difficile de rencontrer quelqu’un qui connaît aussi bien Ushuaia qu’elle. Si vous passez par la ville « du bout du monde », ouvrez l’œil, vous croiserez sûrement Mona. A moins qu’elle ne soit déjà en Arctique ou en Antarctique.

>> Retrouve Mona sur couchsurfing par ici…

M.N.

Photos: Mélissa Pollet-Villard

1 Comment
  • Sophie POLLET VILLARD
    Posted at 22:37h, 12 avril Répondre

    Une femme hors norme avec un coeur énorme pour accueillir tous ces voyageurs.
    Mélissa tu as du être aux anges avec tous ces animaux!!!

Post A Comment