Les Cahiers Vagabonds | Pratique : Comment bien préparer son voyage en Argentine ?
Voyage, reportages,
1394
post-template-default,single,single-post,postid-1394,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Pratique : Comment bien préparer son voyage en Argentine ?

L’Argentine coûte cher. Oui mais elle vaut le détour. Pour t’aider à bien préparer tes vacances en Argentine, on t’a préparé un petit papier pratique incluant les dépenses à prévoir et quelques conseils utiles.

>> Nos 8 conseils pour faire du stop en Argentine

Attention, les prix augmentent très vite au pays des Gauchos, il faut donc s’attendre à ce que les tarifs aient changé entre le moment de la rédaction du papier et ton voyage.

Nous avons préparé cette synthèse en s’appuyant sur l’expérience de deux mois de voyage depuis Puerto Iguazù, au nord-est du pays, jusqu’à Ushuaia, en faisant le tour de la Patagonie.

I/ Combien ça coûte un mois en Argentine pour deux personnes ?

II/ Qu’est ce que je dois prendre comme affaires et matériel ?

III/ On te balance nos bons plans 😉

IV/ Quelques conseils utiles, ça peut toujours servir


I/ Combien ça coûte un mois en Argentine pour deux personnes ?

 

  • DEPENSES GENERALES

Nous avons réalisé ces tableaux en effectuant une moyenne pour un mois de voyage pour deux personnes.

(Calculé sur un taux de change 1 euro = 17 pesos argentins)

 

global

 

  • TRANSPORTS

 

Nous avons voyagé à deux, parfois à quatre avec des amies et nous nous sommes même faits inviter chez l’habitant. Nous avons voyagé en bus et en stop mais aussi en taxi (à 4 c’est rentable) ou avec les véhicules des personnes rencontrées au cours du voyage.

 

transports

 

kilo

 

 

  • ALIMENTATION

 

Tout en faisant très attention aux dépenses, il est arrivé que parfois on se lâche sur de bonnes tables.
Nous avons aussi, par défaut en faisant du stop, fréquenté quelques stations-service pour trouver du wifi ou manger un peu, ce qui n’aide pas à faire des économies, les prix étant plus chers qu’en supermarché.

 

alilmentaire

 

 

  • HEBERGEMENTS

 

Du dortoir au couchsurfing en passant par la tente en camping, on a toujours cherché les hébergements les plus économiques.

>> Asados, balades et repas de famille, on a passé une semaine en immersion à Puerto Deseado

Dans certaines villes, les différences sont infimes entre un camping et un hostel. Le mieux est d’aller se renseigner sur place, les guides de voyage n’ayant pas forcément des tarifs à jour. L’option airbnb est aussi à étudier si l’on est un minimum de 4 personnes.

Et si on a la chance de faire de belles rencontres, on peut aussi se faire inviter!

 

nuitées

 

 

  • ACTIVITES

 

On comprend dans les activités extraordinaires des sorties hors du commun et forcément plus onéreuses (nager avec des otaries, faire du cheval dans la Cordillère des Andes…).

Les excursions comprennent toutes les entrées dans les réserves et les parcs naturels ainsi que les moyens de transport pour y parvenir.

Tu l’auras compris, l’Argentine propose une plus grande offre de sorties « nature » que « culturelles » même si on y recense un grand nombre de musées…

 

activités

 

 

  • EXTRAS

 

Les extras sont toutes les petites dépenses effectuées en plus. Celles qui sont « évitables » mais qui permettent de se faire plaisir de temps en temps: une petite glace, une bière en terrasse ou des vêtements qui sentent bon la lessive sont autant de petits plus pour le moral!

 

extras

 

 


 

 

II/ Qu’est ce que je dois prendre comme affaires et matériel ?

 

 

Il n’est pas toujours évident de savoir quoi mettre dans son sac à dos, surtout pour voyager au sein d’un pays qui propose une diversité de paysages assez impressionnante!

Le but étant aussi d’avoir ton backpack le moins lourd possible, on te déballe notre sac (note le beau jeu de mots) pour te proposer un aperçu de ce qu’on a pris. J’ai mis en vert les objets qui m’ont semblé essentiels et en rouge le surplus.

 

Dans le backpack de Mélissa (un bon vieux Quechua de 60L)

–> 14 kilos (un chouïa lourd, du fait d’avoir le matos de camping)

  • une paire de chaussures de rando (Salomon)
  • une paire de baskets légère (Vans)
  • une paire de tongs (super utiles pour les sols cracras dans les douches)
  • un pantalon de jogging
  • un leggings de sport
  • un jean type « boyfriend »
  • un short en jean
  • un short léger en coton
  • deux débardeurs type « caraco » en matière légère, pratiques car il sèchent vite, ne se froissent pas et sont légers
  • deux t-shirts de sport en matière technique
  • deux t-shirts en coton
  • un t-shirt manche longue et un leggings type « seconde peau »
  • un sweat en coton
  • une petite veste zippée ultra légère
  • une polaire zippée (Uniqlo)
  • une paire de gants
  • un bonnet
  • 5 paires de chaussettes
  • 7 culottes
  • 2 soutiens-gorges
  • une petite trousse à pharmacie
  • un « pisse-debout »
  • une serviette microfibre
  • une trousse de toilette réduite à son strict minimum
  • un disque dur externe
  • une tente deux places
  • un tapis de sol
  • un livre
  • un carnet de voyage

 

Dans le sac à dos de Mélissa (Un 25L de chez Patagonia, totalement imperméable que je garde TOUJOURS avec moi)

–> 5/6 kilos (à cause de mon matos photos, mais bon, pas le choix 😉 )

  • mon ordinateur
  • mes deux appareils photos (un numérique et un analogique)
  • un objectif
  • un chèche
  • une casquette
  • une doudoune ultra légère qui se range dans un petit sac (Uniqlo)
  • un coupe vent léger (Uniqlo)
  • une paire de (bonnes) lunettes de soleil
  • un petit porte-monnaie
  • une pochette à papiers importants

 

Cela semble être une longue liste et, je l’avoue, c’est un peu lourd par rapport à ce qu’il est recommandé mais comme notre voyage s’étend sur toute l’Amérique du sud, il a fallu prendre des affaires en conséquence. Cependant, je les porte sans problème!

 

Petit + ci-dessous : quelques objets qui ont manqué pour ce trip argentin:

 

  • une paire de jumelles
  • une liseuse (livre électronique)
  • un fil à linge

 

Cette liste est personnelle et non exhaustive, mais elle pourra te donner une idée des choses à prendre pour un long voyage.

Et n’oublie pas que quoiqu’il en soit, tu pourras toujours trouver ce qu’il te manque sur place, mais garde en tête que les vêtements et l’électronique sont très chers en Argentine!!

 

 


 

 

III/ On te balance nos bons plans 😉

 

  • BARILOCHE

 

Hostel Italia Inn, Avenida 12 de octubre 1939: Ouvert par des Italiens en décembre 2016, l’établissement situé juste à côté de la gare routière (mais à l’extérieur du centre) propose un service de qualité. Tout est neuf, la cuisine est immense et très bien équipée et les petits déjeuners bons et copieux. En prime, une véranda et une terrasse pour siroter une bonne bière après une rando.
Prix: 250 pesos (env 15€)  pour une nuit en dortoir de 4 avec une literie neuve et douillette

 

El Boliche de Alberto, Villegas y Elflein. LA bonne adresse pour se faire plaisir. La meilleure viande de boeuf que l’on ait goûté en 6 mois passés en Argentine. Un conseil, partagez plusieurs plats et une bonne bouteille de vin. Pour à peu près 20 euros par personne, vous serez repu.

 

 

  • BUENOS AIRES

Le quartier de San Telmo. On a vécu quatre mois dans ce quartier. On te partage nos 10 adresses à ne pas manquer par ici…

 

  • EL CALAFATE

Dario le taxi. Prêt à faire de bons prix, Dario est plus économique que les agences ou les compagnies de bus si l’on est quatre et que l’on veut se rendre au Perito Moreno ou à El Calafate.
Son numéro whatsapp: +54 2966 15 22 2353

 

  • EL CHALTEN

Camping El Relincho: Petit camping familial avec des douches bien chaudes, une cuisine et une salle à manger douillette. Possibilité de laisser sa tente et son matériel gratuitement une nuit de plus si on décide d’aller faire une rando sur plusieurs jours.
Prix par personne en tente: 150 pesos (env 9€) la nuit

 

  • MALARGÜE

L’hostel Malacara, Rufino Ortega 156: tenu par Diego, un moniteur de ski qui a déjà exploré tout le continent et son adorable bouvier bernois. Il peut même t’emmener avec sa voiture à la gare routière et prépare toujours de bons plats le soir pour pas cher. L’hostel, à l’ambiance très familiale, est tout neuf.
Prix: 200 pesos (env 12€) un dortoir de 6 personnes avec le petit déjeuner inclus

 

Une sortie à cheval: Cabalgatas al limite. Emanuel, passionné de chevaux et de montagne, connaît la région comme sa poche. Il vous proposera des tarifs très raisonnables pour une balade, d’une journée ou de plusieurs jours.

 

Capture d’écran 2017-04-16 à 19.21.21

 

>> Retrouve notre vidéo et notre récit de notre sortie à cheval au coeur de la Cordillère

 

  • MENDOZA

 

Hostel Malbec Plaza, Gutierrez 565: L’établissement est un peu vieillot et la literie pas de première fraîcheur mais le prix est imbattable, surtout que le petit déjeuner est inclus et qu’une piscine en très bon état t’attend s’il fait chaud.
Prix: 110 pesos (un peu plus de 6€) la nuit pour un lit dans un dortoir de 10 personnes.

 

Burgery, Calle Aristides Villanueva 209: Avant 21 h, pour 150 pesos (env 9€) vous avez droit à une bouteille de vin rouge Malbec et une généreuse dose de frites au fromage avec des bouts de saucisse qui peuvent combler deux personnes. L’établissement est situé sur la rue la plus dynamique de la ville.

 

Capture d’écran 2017-04-16 à 19.21.47

 

La visite de la Bodega Lopez (à Maipu, ville voisine de Mendoza). Les visites de bodegas (les caves à vin argentines) peuvent être onéreuses dans la région. Celle de la Bodega Lopez, l’une des plus anciennes, est gratuite et accessible facilement en train. Elle est même ponctuée de deux dégustations.

 

>> La route des vins et des oliviers de Mendoza en vidéo

 

  • USHUAIA

Un couchsurfing chez Mona et ses nombreux chiens et chats. Si vous êtes en galère et qu’elle est chez elle, Mona est toujours prête à vous laisser un canapé ou un matelas. Elle est très facilement joignable, à part si elle est en déplacement professionnel.

 

>> On parle de Mona sur notre blog, c’est par ici

 


 

IV/ Quelques conseils utiles, ça peut toujours servir

 

  • Les distributeurs en Argentine sont très contraignants. On ne peut retirer qu’au maximum 2.000 voire 2.500 pesos (entre 117 et 147 €) avec des frais de 92 pesos à chaque fois (entre 5 et 6 €). On recommande d’avoir du liquide à échanger pour vous éviter de perdre de l’argent.
    Même si toutes les villes n’ont pas de bureau de change ou de banque qui veut échanger, n’hésitez pas à demander autour de vous, il y a toujours un commerçant prêt à changer.

 

  • Adaptateurs de prise. En fonction de l’épaisseur des chargeurs, certains fonctionnent sans adaptateur en Argentine (les plus fins passent). En revanche, pour les autres, un adaptateur est nécessaire. On en trouve très facilement et à bon prix dans les quincailleries (Ferreterias).

 

  • Fermeture le lundi. Attention, de nombreux lieux (musées, restaurants, parcs…) sont fermés le lundi.

 

  • Cartes de transports. La carte SUBE peut s’utiliser à Buenos Aires mais aussi à Bariloche et Ushuaia. Elles s’échangent facilement entre voyageurs dans les hostels.

 

  • Apéro: Les bouteilles de bière sont consignées, on recommande donc de trouver une bouteille vide (il y en a toujours dans les hostels ou camping) avant d’acheter votre litron de bière. La différence par bouteille avec ou sans consigne est généralement de 30 pesos (presque 2€).

 

  • Restaurants: La règle générale en Argentine est de laisser 10% du total de la note en pourboire. Notez qu’il est mal vu de se lever pour aller payer, il est mieux d’attendre que le serveur apporte la note.

 

  • Ushuaia: Attention, Ushuaia n’a pas de gare routière. Pour prendre des bus, il faut faire le tour des agences, concentrées dans le centre-ville.

 

  • Le coup de la moutarde: A Buenos Aires, notamment sur la calle Florida, des touristes ont été victimes de vol à la suite d’un stratagème soigneusement rodé. Un individu t’asperge d’un liquide gluant et un autre se présente spontanément pour t’aider à nettoyer.
    Attention! C’est un complice qui en profitera pour te voler ton sac ou ta veste.Cependant, il ne faut pas avoir trop peur, si tu te tiens sur tes gardes et que tu ne t’aventures pas dans des coins peu recommandés, il y a peu de chance qu’il t’arrive quelque chose. Ce n’est finalement pas si différent que dans une autre grosse ville européenne!

 

Textes: M.N et M.P-V.

Photos: Mélissa Pollet-Villard

3 Comments
  • SOPHIE POLLET VILLARD
    Posted at 17:54h, 19 avril Répondre

    Et dans le sac de Marc il y a quoi?
    Article intéressant et utile pour les futurs baroudeurs

  • Stephanie
    Posted at 13:45h, 21 avril Répondre

    Wow eh bien que c’est précis ! Il n’y a plus qu’à partir 🙂

    • Les Cahiers Vagabonds
      Posted at 16:42h, 29 avril Répondre

      Oui! Et en prendre plein les mirettes dans ce pays magnifique! 🙂

Post A Comment