Les Cahiers Vagabonds | PRATIQUE : Nos bons-plans pour un voyage en Europe centrale et dans le nord des Balkans
Voyage, reportages,
2583
post-template-default,single,single-post,postid-2583,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

PRATIQUE : Nos bons-plans pour un voyage en Europe centrale et dans le nord des Balkans

Notre voyage de presque 7.000 kilomètres à travers dix pays en juillet 2018 nous a permis de dénicher quelques lieux, adresses ou astuces qui pourraient t’aider. Voici une petite liste de nos bons-plans.

 

 

ALLEMAGNE – BAVIERE

 

Itinéraire : Errer sur la route romantique jusqu’à atteindre les châteaux de Louis II de Bavière.

Plus de 200 kilomètres de routes départementales qui sillonnent une trentaine de villages médiévaux entre Augsbourg, au nord-ouest de Munich et Füssen, au sud de la Bavière, à l’entrée des Alpes. C’est au bout de cette route romantique que se situent les magnifiques châteaux des rois de Bavière, dont le Neuschwanstein, celui construit par Louis II et qui a inspiré Disney pour son château de la Belle au Bois Dormant.

 

 

La Route Romantique allemande avait été créée dans les années 1950 à l’initiative du gouvernement afin de redorer le blason d’un pays qui venait de vivre une douzaine d’années de totalitarisme avec le nazisme.

>> Récit: La descente de la somptueuse Route Romantique

 

REPUBLIQUE TCHEQUE

 

Itinéraire : Une étape à Cesky Krumlof, petite ville médiévale du sud de la Bohême

Organisée autour des lacets de la Vltava, la vieille ville est dotée d’un charme fou. Le château du Hrad la surplombe et offre un point de vue impressionnant sur les petites rues en pierre de Cesky Krumlof. On aime y flâner et manger un bon goulash ou picorer  des smazeny syr  (croquettes frites au fromage) avec une pinte de Pilsner.

Un bon-plan logement: Le camping Paradijs, à une dizaine de minutes du centre-ville… On peut y poser la tente pour moins de dix euros à deux ou encore garer son camion ou louer un petit appartement. Possibilité de loger dans une roulotte rétro pour moins de 20 euros à deux. Le site internet du camping est disponible en français en cliquant sur ce lien.

 

 

 

Itinéraire:  En Moravie, la route des vins tchèques autour de trois villages: Lednice, Mikulov et Valtice

A la frontière avec l’Autriche, on fait la boucle de ces trois villages viticoles autour d’un grand lac. Lednice attire l’attention par son château dont les jardins sont magnifiques. Le contraste des champs de blé, des vignes et des champs de maïs côte à côte offre un panorama exceptionnel autour de ces villages. On peine à imaginer que pendant 45 ans, un rideau de fer a été posé au milieu de ces paysages et de ces hommes.

 

 

SLOVAQUIE


Itinéraire: Tenter l’aventure forestière au Parc Poloniny

Si l’on recherche la tranquillité et l’ambiance de la forêt, rendez-vous aux confins de la Slovaquie, au creux d’une triple-frontière avec la Pologne et l’Ukraine. Très peu de tourisme, une des plus grandes forêts primaires d’Europe et, si l’on est très discret et aventureux, peut-être que l’on peut croiser un ours, un loup, des loutres ou des bisons…

Logement: prendre une chambre à l’hôtel Armales, à Stakcin. Un établissement hors du temps aux décors anciens. Il n’y a de toute façon pas beaucoup d’opportunité pour trouver de quoi se loger dans cette zone.

>> La traversée de la Slovaquie au milieu des nids de cigogne: récit d’une plongée vers l’est de l’Europe

 

 

 

HONGRIE

 

Itinéraire: Visiter les caves de Tokaj, le roi des vins, le vin des rois

Au nord-est de la Hongrie, à deux heures de Budapest, le petit village de Tokaj est paisible et chaud. La journée, il fait bon se balader dans sa rue principale où les cavistes font déguster les nombreux vins liquoreux qui ont fait la réputation de cette région.

Pour avoir du choix, on peut se rendre près de la voie ferrée, la rue Hegyalja. Dans cette rue, nous recommandons Szerelmi Pince où la dégustation se fait dans une fraîche et charmante cave.

 

SERBIE

 

Itinéraire: une halte champêtre près de Novi Sad. Passer une nuit chez Zvonomirka Kovacevic

Il est possible en Serbie de passer une nuit à la ferme. Il existe des offres, il suffit de creuser dans les guides ou sur internet. Nous recommandons de notre part une halte chez Mirka, à Begec, à une dizaine de minutes de Novi Sad, la capitale de la Voïvodine, cette région autonome du nord de la Serbie.  La septuagénaire reçoit en français avec une chaleur et une humilité réconfortantes. Ses chats et chiens offrent à sa maison un accueil des plus doux. Quant à la cuisine de Mirka… On n’en dit pas plus, il suffit d’aller y goûter tout en prenant soin d’avoir le ventre bien vide avant d’attaquer le repas!

>> Les Balkans (Partie 1): Des rives du Danube jusqu’à Belgrade

La dame n’utilise pas internet, on peut la contacter par sms ou lui téléphoner: Zvonomirka Kovacevic – +381 63 538 976  ou bien +381 21 898 045
Pour 20 euros par personne (tarif début juillet 2018),  dîner, petit-déjeuner et nuit.

 

 

Voguer autour de la Drina dans le parc national de Tara

La majestueuse Drina, presque turquoise, sert de frontière naturelle entre la Serbie et la Bosnie-Herzégovine. Depuis les hauteurs de Perucac, un petit village, on peut y admirer sa vallée avant d’aller s’y baigner près du barrage. Perucac abrite aussi la plus petite rivière d’Europe, 300 mètres de long. Un restaurant, dont la terrasse est postée au-dessus de la rivière, permet d’apprécier le cadre.

 

 

>> Les Balkans (Partie 2): De Belgrade à Sarajevo, sur les traces de Tintin en Syldavie

 

Itinéraire: faire une halte dans l’éco-village d’Emir Kusturica

Près de la frontière bosnienne, au sortir du parc de Tara, Emir Kusturica a fait construire en 2004 un village traditionnel de Serbie de l’époque XIXe siècle pour les besoins de son film, La vie est un miracle. Le village a été maintenu depuis et on peut le visiter, y déjeuner, y louer une cabane pour dormir ou enfin assister à des animations culturelles (un festival du cinéma s’y tient à chaque mois de janvier).  Baptisé Küstendorf par le cinéaste, le village n’est pas répertorié par Google Maps. Il faut donc retenir le nom de Mokra Gora qui est le village situé en contrebas de Küstendorf.

 

 

BOSNIE

 

Itinéraire: ressentir l’ambiance de Sarajevo

La capitale de la Bosnie-Herzégovine ne mérite pas d’être associée au chaos qui l’a frappé entre 1992 et 1996. Véritable lieu de rassemblement des cultures, Sarajevo se vit plus qu’elle ne se visite. Flâner au coeur du bazar ottoman, emprunter la rue où François-Ferdinand fut assassiné en 1914, grimper sur les hauteurs à bord du funiculaire… Autant de belles balades chargées d’histoire et d’histoires.

 

 

CROATIE

 

Itinéraire: le petit port et les criques de Rogoznica près de Split

Il convient de préciser avant tout que la Croatie est victime de son succès. En juillet et août, les espaces sont réduits par la horde de touristes venus de l’Europe entière. Sortir des grandes villes saturées de la côte Dalmate (Dubrovnik ou Split) constitue une respiration indispensable. Ainsi, Rogoznica, même bondée pendant l’été, offre un cadre merveilleux pour profiter de la chaleur de l’Adriatique et de ses plages caillouteuses.

Un bon-plan logement: Le camping de chez Marko, à Rogoznica, à 20 euros la nuit pour 2 en pleine saison à 200 m de la plage. Une affaire pour les petits budgets dans une région où les prix ne sont pas raisonnables. L’endroit est indiqué depuis la grande route qui longe la côte ou depuis le centre de Rogoznica par des panneaux « Autokamp Marko ».

No Comments

Post A Comment